CLOWN LUIS

Le rire et la poésie du clown

Luis

Luis est clown depuis plus de quinze ans, clown est son métier et sa passion.
Le monde des clowns est plein d’émotions, logées à la frontière entre le tragique, le comique et le rire. C’est là que le clown dévoile sa condition humaine, sa lutte pour exister malgré ses échecs.
Le clown Luis aime les crayons de couleurs, le parfum des livres neufs, les gâteaux au beurre et prendre le soleil en regardant les nuages. le clown luis se rêve pirate, aviateur, chef d’orchestre ; il veut aller partout, tout connaître mais voilà : le large lui fait mal au cœur. Et il reste ancré au sol.
Le clown Luis habite au Lavaux et joue ses spectacles en Suisse romande

LE CLOWN

Le clown est un personnage qui permet d’aller partout : naïf et entrepreneur, rien ne l’arrête. Le clown n’est toujours pas très malin mais il est intègre, sa force lui vient de l’intérieur, il réfléchit avec l’intelligence de son cœur.
Tel un Don Quichotte qui se bat contre les moulins à vent, le clown se bat contre lui-même pour atteindre la gloire du devoir accompli.
Les histoires de clowns ne sont rien d’autre que des histoires d’hommes et de femmes. Les clowns tendent un miroir vivant de la réalité, tragique et ludique, ils racontent leurs rêves, leurs espoirs et trouvent toujours des solutions, même dérisoires.
Les clowns sont des nouveaux conteurs des temps modernes : ils sont naïfs mais il leur arrive d’être pertinents dans leur combat de tous les jours. Ils ne sont pas là pour se moquer, mais pour rire d’eux-mêmes.
Avec les clowns on en rit et on en pleure à la fois.
A l’inverse de la vraie vie où l’on veut tout maîtriser et surtout ne pas perdre la face, sur scène, tout échappe au clown et ses échecs nous font rire. Le rire détend et nous permet de voir au-delà des apparences.

LUIS SILVA, LE CLOWN

« Pendant les vingt dernières années, j’ai évolué dans le monde du spectacle en tant que mime, clown et comédien. J’ai participé à de nombreuses créations et des tournées en Suisse et à l’étranger et j’ai mis sur pied différents ateliers de jeu théâtral et de clown. J’ai ensuite commencé à enseigner le théâtre et le clown et actuellement c’est là que je rencontre ma passion. De plus en plus, je découvre que le travail de clown permet non seulement d’acquérir tous les « outils » du jeu burlesque, le rythme, le jeu masqué etc, mais aussi d’ouvrir des portes vers l’humain. Connecter l’acteur à ses émotions authentiques, à ses vulnérabilités mais aussi à ses ressources d’être humain pour qu’il puisse toucher le cœur du public…Il y a plus de vingt ans, j’ai traversé l’Atlantique et je suis arrivé en Suisse. provisoire et à un retour rapide, mais les méandres de ma vie se sont accrochés aux montagnes et aujourd’hui, mon cœur balance entre mon pays natal loin, loin là-bas et l’amour pour ces terres helvétiques qui m’ont si bien accueilli.”

Né en Colombie, j’ai fait une Ecole de théâtre ou j’ai découvert le mime. J’ai parcouru l’Amérique Latine en créant des spectacles de théâtre sans parole dès l’âge de 18 ans. Je sentais le clown toujours très proche de mon travail. Arrivé en Suisse, j’ai commencé à chercher celui qui devait se cacher en moi. J’ai pu approfondir cette recherche à l’école Serge Martin. Ce fut une révélation: le clown pouvait évoluer dans n’importe quel cadre et sa naïveté permettait une liberté inattendue. Je me suis senti profondément clown ou, en tout cas, une furieuse envie de le devenir… J’ai pu approfondir cette recherche avec des maitres de l’art du clown: Michel Dallaire, Alain Gautré, Pina Blankevoort, Ami hatab, lory lesching , Tayeb Hassini et surtout dernièrement Rosine Rochette

Au sein de l’Association Hôpiclowns j’ai travaillé pendant 14 ans comme clown aux HUG à Genève. J’ai découvert de nouvelles dimensions de jeu dans cette relation délicate à l’enfant malade. j’ai fondé la compagnie de clowns Sourires pour Tous et L’école Corps&masque de Lausanne

Spectacle a Pully

clowns’s show

LES CLOWNS

. Sont les nouveaux conteurs des temps modernes.

Ils sont naïfs mais il leur arrive d’être pertinent dans leur combat de tous les jours.

.  Ils ne sont pas là pour se moquer. 

Mais pour rire d’eux-mêmes. Et apprendre peut-être à d’autres à en faire autant…

. Avec les clowns on en rit et on en pleure à la fois.

Les clowns sont les seuls comiques à rassembler toute la famille dans un même éclat de rire.

. Les clowns s’adressent

 A l’imaginaire de tous les enfants que nous sommes ou avons été. Complices désignés de nos bêtises ou autres maladresses, leur art métamorphose nos petites faiblesses en une joie libératrice, et leur poésie nous rend bienveillants à nos propres travers

. Le clown représente

Encore plus aujourd’hui qu’hier notre espoir. Un territoire que nous avons tous si nous continuons à vivre, qui perdure malgré tous les malheurs jusqu’à la fin. Qu’il nous fasse rire ou pleurer, nous reconnaissons chez le clown la plus belle part de nous-mêmes.

. Quand le clown tombe dans les pièges

Quand le clown est confronté à l’échec et l’incompréhensions le déborde, sa vérité se révèle. Sans savoir quoi faire quoi dire, sans abri, entièrement atteint au bord du précipice près de disparaître. Il trouvera au fond de sa naïveté des solutions dérisoires et pourtant si humaines

Clown Luis en Jeu